Dans le cadre de votre stratégie d’internationalisation, vous souhaitez savoir comment bien traduire un article de blog ? Nous avons vu lors de notre première partie les bonnes pratiques en matière de traduction, nous allons voir dans cette seconde partie comme les appliquer techniquement.

 

 

Bien traduire un article de blog commence par choisir le bon CMS

Vos contenus ont été traduits, par vos soins ou par une agence spécialisée, il est désormais temps de les intégrer à votre site. Le choix d’un système de gestion de contenu (CMS) multilingue pour la construction et la traduction de votre site est primordial et va avoir un impact sur vos méthodes de travail.

Heureusement, de nombreuses platesformes de gestion de contenu offrent un support multilingue afin d’intégrer du contenu traduit dans la langue de votre choix. Mais y a-t-il une plateforme qui offre un meilleur support multilingue que les autres ?

 

WordPress, le CMS le plus accessible

 

WordPress est le CMS le plus utilisé et le plus populaire. Son succès est en grande partie dû à sa facilité d’utilisation et au soutien d’une grande communauté de développeurs qui ne cesse d’améliorer le service.

À l’heure actuelle, WordPress représente 60 % du marché des CMS ! Il n’est donc pas étonnant qu’il dispose de nombreuses fonctionnalités et plugins pour gérer un site multilingue, avec en tête de liste WPML. WPML permet aux administrateurs d’un site web de gérer plusieurs langues sur un même site sans connaissance préalable en matière de développement. Le plugin est toutefois 100% payant, pour une solution (en partie) gratuite vous pouvez vous tourner vers son concurrent français Polylang.

Si votre site ou blog est sous WordPress et que vous souhaitez en savoir plus sur les plugins de traduction, vous pouvez passer directement à la deuxième partie de cet article.

 

Joomla, le CMS historique

On a parfois tendance à l’oublier au profit d’autres solutions, mais Joomla est toujours présent. Contrairement à WordPress, Joomla propose nativement un module de traduction, ce qui signifie qu’aucun plugin supplémentaire n’est requis.  Un point positif pour le SEO tant les plugins ont tendance à ralentir les sites web.

Malgré cet avantage, Joomla reste l’outsider parmi les plateformes CMS les plus populaires. Selon une enquête de W3Techs, Joomla est utilisé sur 4,3 % des sites web. Un score qui peut paraître bien léger comparé aux parts de marchés de WordPress mais qu’il faut toutefois nuancer par le fait que Joomla vise un marché de niche. Le CMS est en effet particulièrement apprécié des développeurs qui ont besoin de plus de libertés que celles autorisées par WordPress tout en profitant d’une interface utilisateur complète et fonctionnelle pour les autres utilisateurs du système.

 

Drupal, le CMS pour les sites institutionnels

Drupal est un système de gestion de contenu web open source qui permet de créer et gérer une grande variété de sites web, du site institutionnel au site communautaire en passant par le blog personnel ou le site d’information. Il est souvent le CMS privilégié des sites de grandes marques, apprécié pour sa robustesse et son interface. Drupal dispose également d’un grand nombre de supports tiers via une intégration directe avec des prestataires de services linguistiques.

La prise en main de Drupal n’étant pas forcément simple, son utilisation n’est conseillée qu’aux développeurs et concepteurs Web expérimentés. Pour ces utilisateurs, Drupal offre un environnement dynamique et flexible sur lequel construire.

Nous avons volontairement laissé de côté Shopify, qui est un outil de création de sites e-commerce, et Wix, qui est un outil de création de sites vitrines avec des possibilités de commerce en ligne, car ces deux outils sont moins utilisés pour la gestion d’articles de blog.

 


 

L’identification du pays pour traduire un article de blog automatiquement

Le système que vous allez choisir doit être capable d’affiche automatiquement la version du site selon la localisation du visiteur, que ce soit au niveau régional ou mondial.

 


Les meilleurs plugins de traduction pour WordPress

Comme nous l’avons précisé plus haut, WordPress est le seul des CMS que nous vous avons présenté qui ne dispose pas d’un plugin multilingue natif. La communauté WordPress étant très importante, il peut être difficile de faire son choix et de trouver une extension qui réponde à vos attentes.

Nous vous présentons une sélection des meilleurs plugins pour la traduction de vos articles.

 

WPML

Comme évoqué plus haut, WPML est l’extension la plus connue et la référence en matière de traduction de sites web. Il gère plus de 40 langues ainsi que les variations (le français canadien par exemple) et permet de traduire tous les contenus d’un site : les articles bien évidemment, mais aussi les pages, les widgets, menus, catégories, mots-clés, balises, etc. L’extension vous offre également la possibilité de traduire votre site internet dans  un même domaine, dans des sous-domaines ou des domaines différents. L’autre grand avantage de WPML est la qualité et la réactivité de son support.

Au niveau des tarifs, le plugin se décline en trois offres : Blog Multilingue (29 $ à l’achat puis 15 $ par an), CMS Multilingue (79 $ à l’achat puis 39 $ par an), CMS Multilingue à vie (achat définitif de 195 $). Avant de souscrire à une offre, vous disposez d’une période d’essai de 30 jours.

 

Multilingual Press

Multilingual Press est un plugin de traduction gratuit basé sur une approche multisite. Cela signifie que vous allez disposer d’un site indépendant (et donc d’un nom de domaine ou d’un sous-domaine) pour chaque langue.

L’extension est capable de gérer 174 langues. Lorsque vous aurez installé Multilingual Press, vos posts et vos pages disposeront automatiquement d’une version traduite dans les langues que vous aurez préalablement sélectionnées. Un service bien pratique pour passer rapidement votre site dans d’autres langues, même si vous devrez inévitablement effectuer une relecture des contenus traduits automatiquement.

Les versions payantes du plugin permettent de gérer plusieurs langues en même temps, d’avoir accès au support et de profiter des mises à jour et nouvelles version de Multilingual Press.

 

Weglot

Weglot est un plugin assez récent dans la constellation des outils de traduction de sites web. Très simple à installer et à configurer, il supporte plus de 60 langues et est déjà utilisé par des dizaines de milliers de sites dans le monde.

Cette extension payante offre des services de traduction en mettant en relation les propriétaires des sites avec des traducteurs professionnels.

Si Weglot rencontre un tel succès, c’est bel et bien pour sa simplicité d’utilisation : l’outil vous permet de traduire un article de blog automatiquement, et même votre site internet en entier, en quelques minutes puis de gérer manuellement les contenus depuis une interface web dédiée. En effet, Weglot est relié à votre site WordPress par un système d’API et vous pouvez éditer vos différents contenus non pas depuis le back office de votre site WordPress mais via la web app de Weglot. Le plugin est également pensé pour le SEO et respecte les bonnes pratiques de Google. À l’instar de WPML, il offre également un support de qualité, en français qui plus est.

 

Polylang

Avec plus de 500 000 installations, Polylang est l’un des plugin multilingues les plus populaires disponibles sur WordPress. Vous pouvez profiter de toutes ses fonctionnalités gratuitement et le compléter avec des fonctionnalités plus avancées et d’un support Premium avec l’offre Pro.

Polylang vous permet de traduire un article de blog, des catégories, des étiquettes, des menus, des widgets ou encore des formats de post personnalisés. Vous pouvez utiliser différents domaines pour chaque langue et l’interface d’admin est elle aussi traduite. Chaque utilisateur du back office peut définir sa langue préférée. Enfin, un switcher de langue est proposé sous forme de widget ou dans le menue de navigation.

Dernier détail : lorsque les extensions multilingues créent des articles et pages pour chaque version, vous pouvez alors utiliser un outil comme Yoast SEO pour chaque traduction de vos pages et articles afin d’optimiser le référencement.

 

Vous l’aurez compris, il n’y a aujourd’hui aucun frein technique à la mise en place d’un site multilingue afin de traduire un article de blog dans différentes langues. Il ne vous reste plus qu’à installer et apprendre à maîtriser ces différents outils.