E-commerçants : proies ou prédateurs ?

E-commerçants français : en restant sur votre marché domestique uniquement, vous courez le risque de devenir une proie. Les concurrents étrangers sont bien présents et obtiennent déjà leurs parts de marchés, et cette tendance ne cesse de s’amplifier. Découvrez l’importance de l’internationalisation pour votre entreprise de e-commerce.

E-commerce : l’importance de l’internationalisation | Milega

Des solutions axées sur l’avenir dans le secteur du e-commerce

L’avènement du e-commerce a entraîné des modifications dans le comportement et les habitudes d’achat des consommateurs, qui ont de plus en plus souvent tendance à acheter à l’étranger. De nos jours, trois constats sont unanimement partagés par les e-commerçants :

  • Les points de vente, en devenant virtuels, se jouent des frontières : ouvrir un site e-commerce en .de, .it ou .es ne représente aucune difficulté.
  • Les systèmes logistiques se sont adaptés à l’essor de la vente à distance et sont désormais matures. Par exemple, les solutions de drop shipping permettent aux e-commerçants de livrer les consommateurs dans presque tous les pays européens dans des délais raisonnables.
  • Les ERP et les systèmes de back office sont efficaces et performants. Leurs fonctionnalités sont parfaitement adaptées en enjeux du commerce électronique. Les solutions telles que Magento et Prestashop sont tellement simples et intuitives qu’elles peuvent être qualifiées de « Plug and Play ».

L’Union Européenne : une réalité au service du e-commerce

L’Union Européenne est un marché commun, ce qui stimule la concurrence à tous les niveaux et entre tous les types d’acteurs économiques. En effet, la monnaie unique et l’uniformisation des réglementations sont des accélérateurs de concurrence. Et si pour une entreprise, s’implanter dans un pays étranger garantit les mêmes règles du jeu que sur son marché domestique, alors elle sera d’autant plus motivée à venir s’y installer.

D’une part, le marché européen unique favorise la circulation des biens et des services. D’autre part, les canaux de vente et de distribution dématérialisés répondent à des besoins de consommation en temps réel.
Et l’impact de cette réalité sur les activités des e-commerçants est de plus en plus fort et durable. Le marché du commerce électronique devient alors une jungle où la loi du plus fort domine.

Alors, proies ou prédateurs ?

En restant sur votre marché domestique uniquement, vous courez le risque de devenir une proie. Les concurrents étrangers sont bien présents et obtiennent déjà leurs parts de marchés, et cette tendance ne cesse de s’amplifier.

Pour devenir prédateur, vous devez chercher à croître, et cela passe par l’internationalisation de votre entreprise. En vous déployant à l’international, vous pourrez non seulement obtenir de nouvelles parts de marché, mais aussi asseoir votre présence dans votre pays d’origine. En effet, en augmentant votre volume de ventes, vous réaliserez des économies d’échelle tout en rentabilisant plus vite vos investissements dans des outils logistiques et informatiques. Les marges de manœuvre ainsi dégagées vous permettront de garder votre place sur votre marché domestique.

De nos jours, il n’existe plus de frontières pour internationaliser son entreprise. Les solutions opérationnelles permettent la conquête de nouveaux marchés en maîtrisant les risques et les coûts. En d’autres termes, vous n’avez plus aucune excuse pour retarder votre lancement international.

E-commerçants, n’attendez plus : devenez prédateurs !

Les équipes de Milega vous soutiennent dans l’internationalisation de votre entreprise en prenant en charge la traduction de vos ressources en plus de 45 langues.

CONTACTEZ-NOUS

SOURCE :
CYRIL DU PLESSIS, Digital & Retail Strategy Director chez Comptoirs
Article paru le 03/03/2015 sur https://www.linkedin.com/in/duplessis/

2019-10-01T15:23:03+01:006 février 2019|Nos actualités, Nos conseils|