Les différences entre espagnol d’Espagne et espagnol d’Amérique Latine

Avec 470 millions de locuteurs dispersés sur une vaste superficie, il est évident que l’espagnol n’est pas parlé de la même façon partout dans le monde. Mais êtes-vous conscient des innombrables différences entre les variétés nationales et régionales de la langue ainsi que de l’effet que celles-ci peuvent avoir sur la réception et la compréhension de vos documents traduits ?


Les différences entre l'espagnol d'Espagne et celui d'Amérique latine - Milega

La même langue mais pas la même façon de communiquer

L’un des éléments les plus importants à prendre en compte lors de la traduction est la façon dont vous vous adresserez au lecteur. En Espagne, on utilise les différents pronoms de cette manière :

  • Pour s’adresser à une seule personne de manière informelle avec le pronom tú,
  • et de manière formelle avec le pronom usted,
  • Pour s’adresser à plusieurs personnes de manière informelle avec le pronom vosotros,
  • et de manière formelle avec le pronom ustedes.

En Amérique Latine, il existe encore plus de variantes. Au pluriel, le vosotros n’est pas utilisé, au profit du pronom ustedes. Au singulier, ça se complique : en général, on utilise le pronom tú, mais il y a des exceptions. Dans quelques pays comme la Colombie, on préfèrera utiliser le pronom usted. Et enfin, dans d’autres pays comme l’Argentine, les locaux utilisent un tout autre pronom : vós.
Pour s’adresser au lecteur de la forme correcte, il faut connaître le public auquel le texte se dirige et la variété d’espagnol parlée dans cette région. Vous aurez ainsi un meilleur impact sur votre audience cible.

L’espagnol partout dans le monde : le défi de la grammaire et du vocabulaire

En somme, la traduction vers l’espagnol n’est pas une mince affaire. Pour s’adresser correctement à un public hispanophone donné, il faut d’abord définir le lecteur et connaître les particularités du langage de sa région afin que celui-ci se sente à l’aise.

En espagnol, la grammaire varie en fonction de la région. Ainsi, les temps du passé s’utilisent de façon différente en Espagne et en Amérique Latine. En effet, pour exprimer une action qui s’est déroulée dans le passé mais qui a encore une influence sur le présent, on privilégiera l’emploi du passé composé en Espagne, alors que le passé simple sera préféré en Amérique Latine pour décrire toute action passée, quel que soit le moment où celle-ci a eu lieu.
Utiliser la forme incorrecte montre que vous n’avez pas considéré la région à laquelle votre texte est destiné, ce qui peut dépayser le lecteur.

Enfin, il ne faut pas oublier le domaine dans lequel les variétés d’espagnol se différencient le plus : le vocabulaire. Un mot aussi simple que « tapa », petit plat typique d’Espagne, se dit « antojito » au Mexique, « picadita » en Argentine, « picoteo » au Chili, « pasapalo » au Vénézuela et « picadera » à Porto Rico et en République Dominicaine.

Tout cela vous semble compliqué ? Confiez votre traduction aux traducteurs de Milega experts de la traduction français-espagnol en Espagne et en Amérique Latine, pour une traduction adaptée aux besoins de votre public.

Contactez-nous

2018-10-17T10:55:21+00:00 20 septembre 2018|Nos conseils|