Pour faire la différence face à vos concurrents et vous ouvrir sur un nouveau marché, il n’y a rien de tel que de traduire votre site dans la langue de la population cible. On pense rarement, au premier abord, à la Roumanie quand on souhaite se développer à l’international. Pourtant, ce pays possède un grand marché intérieur et est très dynamique au sein de l’Union européenne. Quels sont ses atouts et ses particularités ?

Pour ce qui est de la traduction en tant que telle, à en croire beaucoup de conseils sur les blogs ou les sites internet, l’utilisation de systèmes automatisés, voire de plugin dans le cas de sites créés à partir de CMS, vous ferait gagner du temps et de l’argent. Qu’en est-il réellement ? Que penser des traducteurs professionnels ?

Pour répondre à ces questions, découvrons d’abord ensemble la langue roumaine, puis sa localisation, et enfin les possibilités commerciales que peuvent offrir les deux pays principaux dans lesquels elle est parlée : la Roumanie et la Moldavie. Pour finir, nous verrons quel moyen est recommandé pour traduire votre site.


Origine et évolution du roumain

Le roumain est avant tout une langue d’origine latine. C’est Trajan, avec sa volonté d’expansion dans l’est de l’Europe, qui l’impose aux populations thraco-daces au début du IIe siècle. À l’époque, la Roumanie correspond à peu près au territoire de la Dacie.

Au IIIe siècle, d’autres peuples envahissent la région, mais la population continue de parler le latin qu’elle avait adopté, alors même que les Romains renoncent à leur expansion. Il en est de même avec l’invasion des Huns au IVe siècle et avec les Slaves au VIIe siècle. On retrouve quelques influences de cette succession d’invasions dans la langue roumaine, mais le socle reste tout de même le latin.

Au fur et à mesure du temps, d’autres langues ont laissé des traces. C’est le cas des langues des pays voisins, comme le hongrois, le russe, le grec ou le bulgare. Mais c’est aussi le cas du français, les Lumières ayant joui d’un grand prestige dans cette zone au XVIIIe siècle. Aujourd’hui, les changements proviennent surtout de l’anglais.


Langue écrite et normalisation

Les premières traces écrites du roumain datent du XVIe siècle puisqu’auparavant les élites utilisaient uniquement l’allemand, le hongrois ou le grec dans les manuscrits. C’est avec la traduction de la Bible et d’autres textes religieux qu’apparaît le roumain à l’écrit.

Avant le XIXe siècle, c’est l’alphabet cyrillique qui était utilisé, avant l’alphabet latin, pour transcrire la langue orale. L’Académie roumaine apparaît en 1866 pour normaliser la langue avec une orthographe non pas étymologique, comme en français, mais basée sur la phonétique, comme en italien par exemple.

Il existe des variantes régionales, mais toute la population roumaine se comprend très facilement. Le roumain est une langue très homogène.


 

Situation géographique

Le roumain est la langue officielle de la Roumanie. 90% de la population la parle comme langue maternelle.

C’est aussi la langue officielle de la Moldavie. Elle n’y est souvent pas appelée “roumain”, mais “moldave”. Il s’agit en fait de la même langue. 80% des habitants sont des locuteurs natifs.


De même, elle est la langue officielle de la région de la Voïvodine, en Serbie.
Des minorités roumaines, présentes surtout en Ukraine, mais aussi en Russie, en Hongrie et en Bulgarie, utilisent cette langue. Les autres locuteurs se situent en Italie, en Espagne, aux États-Unis, en Allemagne et en Israël.

En tout, 28 millions de personnes la parlent dans le monde.

 

 


 

L’économie en Roumanie

Tout d’abord, mentionnons le fait que la Roumanie fait partie de l’Union européenne. Ceci facilite grandement les démarches et le commerce. Le pays faisant encore partie des pays les plus pauvres de l’Union européenne, plusieurs de ses investissements sont cofinancés par les fonds européens.

Le pays bénéficie d’un grand marché intérieur avec 21,2 millions d’habitants en 2021.

En outre, son économie était l’une des plus dynamiques de l’Union européenne (4,1% en 2019), même si elle a baissé à cause du Covid. L’économie mondiale devant se stabiliser, le FMI prévoit un rebond de 6% en 2021 et de 4,8% en 2022.

Les services représentent 58,2% du PIB, l’industrie notamment automobile, 28,2% et l’agriculture, 4,1%. Le tourisme et l’électronique augmentent fortement.


 

La présence d’internet et du e-commerce en Roumanie et en Moldavie

Au sein de la population roumaine, l’utilisation d’internet ne fait qu’augmenter depuis les années 1990 pour atteindre 78% de la population en 2020. Ajoutons que les Roumains sont dans la moyenne la plus haute en termes de consommation d’internet.

Le e-commerce est un domaine porteur : selon l’European Ecommerce Report de 2017, la Roumanie en est l’un des plus grands secteurs en Europe du Sud-Est. En 2016 : les consommateurs ont fait 8,7 achats en ligne en moyenne. Ajoutons enfin que la Roumanie possède 10,26 millions d’utilisateurs du commerce électronique.

En Moldavie, le e-commerce n’en est qu’à ses débuts. Toutefois, on peut noter une augmentation de l’utilisation d’internet, de PayPal et des cartes de crédit. Par manque de magasins en ligne nationaux, les clients achètent beaucoup à l’étranger. Par exemple, les chaussures et les vêtements sont principalement achetés en France et au Royaume-Uni.


 

Comment traduire son site ?

Pour conclure, de grandes opportunités vous sont offertes. Si vous souhaitez vous implanter sur la toile roumaine, l’étape de la traduction de votre site internet sera incontournable.

On pourrait croire qu’utiliser un plugin dans le cas d’un CMS, ou de la traduction automatique est facile et vous fait gagner du temps. Il est vrai qu’il est beaucoup plus rapide de faire traduire automatiquement son site. Cependant, nous sommes convaincus qu’une traduction de qualité qui prend en compte le marché spécifique des utilisateurs, qui améliore leur expérience en les mettant en confiance, qui les fidélise et donc augmente le taux de conversion, vous fait au contraire gagner un temps précieux en vous permettant de vous développer plus rapidement dans le pays cible. De même qu’avec un travail effectué par un professionnel sur le référencement naturel, vous remonterez plus vite sur Google.

Pareillement au niveau du coût. Le prix initial d’un expert est plus important qu’un plugin, mais la rentabilité est meilleure. Vous gagnez en pertinence et donc en réputation et en visibilité. Ce sont les services que nous proposons en tant que traducteurs expérimentés de e-commerce depuis plus de 10 ans. Réussissez votre déploiement à l’international et faites appel à Milega !